Le cerveau peut se remettre d’une commotion cérébrale !

 In Blogue, Commotion Cérébrale

Il est bien connu que le cerveau est fragile. Les coups répétés et les commotions cérébrales et les maladies dégénératives peuvent sérieusement nuire à une personne et à sa qualité de vie, mais le cerveau a aussi un pouvoir fantastique de se régénérer dans de bonnes conditions.

Un cerveau en croissance

De la naissance jusqu’à l’âge de 25 ans, votre cerveau «grandit», créant tous les jours de nouvelles connexions entre les neurones et en les fermants lorsque certaines neurone meurent.

Après 25 ans, les schémas de connexions déjà établies se transforment continuellement à mesure que nous apprenons, expérimentons la vie et vieillissons.

Commotions cérébrales et lésion cérébrale traumatique (LCT)

Les commotions cérébrales et les lésions cérébrales traumatiques (LCT) peuvent altérer et perturber ces modèles avec des effets négatifs durables dans une vaste gamme de gravité.

Recherche

En 2011, le Journal of “Psychoactive Drugs” a publié une étude sur plus de 100 joueurs de football actifs et à la retraite avec LCT qui a montré que de simples modifications dans leurs “Style de vie” peuvent améliorer les effets négatifs des lésions cérébrales et des troubles cognitifs.

Changements incluants; diète, nutrition, exercice, omega-3, vitamines centrées sur le cerveau, arrêt de fumer et d’utiliser des drogues illicites et l’alcool.

Neurofeedback peut aider !

Le biofeedback et le neurofeedback utilisent votre activité physiologique pour entraîner votre cerveau à mieux fonctionner. Cette technologie vous permet de voir littéralement ce que le corps fait en temps réel. C’est comme avoir un miroir dans lequel on peut voir les signaux du cerveau et les réactions physiologiques. En utilisant le renforcement positif et la répétition, nous pouvons apprendre à votre cerveau à travailler de façon optimale.

Il est basé sur le concept de neuroplasticité qui prouve que le cerveau peut compenser une blessure, une maladie ou d’autres troubles en se réorganisant en formant de nouvelles connexions neuronales. Neurofeedback vous aide à créer ces connexions.

Comment ça marche?

D’abord, à Neurotherapy Montréal, après une évaluation approfondie de votre problème, une équipe de spécialistes élaborera pour vous un plan de rétablissement personnalisé à multiples facettes qui inclura probablement des séances de neurofeedback.

Le neurofeedback est complètement indolore et non-invasif !

En appliquant des électrodes près du cuir chevelu (voir image 2), un appareil d’enregistrement électroencéphalogramme (EEG) ou qEEG (q pour la quantité “quantitative”), (voir différence ci-dessous) enregistre votre schéma électrique cérébral en temps réel. Il permet, d’abord, de comparer votre modèle spécifique à des schémas cérébraux sains et, à l’aide de différents paramètres prédéfinis, d’entraîner votre cerveau vers vos objectifs spécifiques simplement en regardant des vidéos ou en jouant à des jeux et logiciels interactifs spécialisés utilisant votre propre activité cérébrale.

Les enfants adorent ça !

Après un groupe de session, vous devriez voir une amélioration de votre problème particulier.

Différence entre un électroencéphalogramme (EEG) et électroencéphalogramme quantitatif (qEEG)

  • EEG enregistrer l’activité cérébrale corticale sous-jacente.
  • qEEG, va plus loin et peut comparer le patient EEG contre une base de données normative et aider le clinicien à identifier la déviation ou la pathologie de la norme.

En utilisant ces informations, nos spécialistes peuvent adapter un traitement neuromodulateur visant votre problème spécifique et quantifier l’efficacité du traitement.

Est-ce que l’effet de l’entraînement dure?

Oui, si le problème n’est pas une maladie dégénérative comme la maladie de Parkinson, la démence ou certains patients du spectre de l’autisme, les nouvelles capacités cérébrales acquises vont durer et même se renforcer dans de bonnes conditions.

Pour cette raison, Neurofeedback est un outil puissant utilisé depuis de nombreuses années au Centre de neurothérapie de Montréal pour aider les patients souffrant de commotions.