La Neuromodulation non-invasive
La dernière technologie pour améliorer la dépression, l'anxiété, l'acouphène, post symptômes de commotion, PTSD, douleur neuropathiques et d'autres maladies.
neuromodulation header

LA FORMATION NEUROMODULATION NON-INVASIVE (NINM) EST UN NIVEAU AVANCÉ DE
THÉRAPIE DE NEURORÉHABILITATION

Il combine la stimulation cérébrale avec la rééducation neuromusculaire et cognitive
La Neuromodulation est une technologie qui agit directement sur les nerfs. C'est l'altération ou la modulation de l'activité nerveuse en délivrant des agents électriques ou pharmaceutiques directement à une zone cible. Les dispositifs de neuromodulation peuvent stimuler une réponse là où il n'y en avait pas précédemment.

Les dispositifs de neuro-stimulation impliquent l'application d'électrodes au cerveau, à la moelle épinière ou aux nerfs périphériques.

Comment sommes-nous différents?

Notre approche remet en cause la pratique traditionnelle de la médecine de réadaptation.

La thérapie NINM (non invasive Neuromodulation) intégrée proposée ici vise à restaurer la fonction au-delà des limites traditionnellement attendues en employant des mécanismes thérapeutiques nouvellement développés et nouveaux pour une formation physique et cognitive progressive tout en appliquant simultanément une stimulation cérébrale par un dispositif de neurostimulation.

Parce que les conditions neurologiques sont un problème beaucoup plus complexe et multifactorielle à traiter que les conditions orthopédiques, effectuer la récupération fonctionnelle nécessitera une stimulation différente, élaborée et aussi multifactorielle, de contrôle et paradigmes thérapeutiques.

neuromodulation wand

Stimulation neuro-vagale (SNV)
Le nerf vague est situé à côté des artères principales du cou. Ses ganglions sont placés dans le tronc cérébral et sont communs avec le nerf tong-pharyngé. Ils ont de larges connexions avec l'hypothalamus, le système rhinale, et la formation réticulaire. La paire de branches nerveuses crâniennes IX et X implante conjointement l'innervation parasympathique de la majorité des organes humains. Ensemble avec les branches du nerf vague, les parties du cou de la tige sympathique forment plusieurs entrelacements nerveux dans la région du cœur.

Par cela, la régulation autonome de l'activité cardiaque est mise en œuvre. Les formations nerveuses de la région du cou sont étroitement unies au tronc cérébral, au cerveau moyen, au cervelet, au thalamus, à l'hypothalamus et au grand cortex du cerveau. Présence du thalamus, de l'hypothalamus et du grand cortex du cerveau. La présence de ces connexions assure la participation des formations nerveuses du cou dans l'analyse des irritations des capteurs et dans la régulation du tonus musculaire, des fonctions autonomes et des plus hautes fonctions intégratives.

Compte tenu des faits mentionnés, il est possible d'utiliser l'entrelacement nerveux du neuraxis du cou et les nerfs crâniens X et IX comme cible d'électro-stimulation. Il permettra de stimuler (à travers les chemins afférents) la matière grise du tronc cérébral.. (V.S. Kublanov, T.S. Petrenko, M.V. Babich).

Indications et domaine de recherche
Les troubles fonctionnels du Système nerveux central (SNC) et / ou de la Stimulation neuro-vagale  (SNV) :
  • Traumatisme ou accident vasculaire cérébral
  • Épilepsie
  • Mal de tête chronique
  • Troubles somatoformes
  • Troubles du système nerveux autonome
  • L'hypertension et ses conséquences
Nous n'utilisons ce dispositif que dans un contexte de recherche

Stimulation transcrânienne à courant direct
La stimulation transcrânienne à courant direct (tDCS) est un traitement de stimulation cérébrale non invasif et indolore qui utilise des courants électriques directs pour stimuler des parties spécifiques du cerveau.

Des études récentes soutiennent un potentiel thérapeutique de tDCS chez des patients souffrant de douleurs neuropathiques chronique, de Parkinson, de récupération d'AVC, d'acouphène (bourdonnements d'oreilles), de lésions traumatiques de la moelle épinière, de dépression et d'autres maladies. TDCS n'a pas été approuvé par la FDA pour des applications thérapeutiques, donc les traitements sont considérés comme une application "off-label".

Un courant constant de faible intensité passe à travers deux électrodes placées sur la tête, qui modulent l'activité neuronale. Il existe deux types de stimulation avec tDCS: Stimulation anodique et cathodique.

La stimulation anodique agit pour exciter l'activité neuronale tandis que la stimulation cathodique inhibe ou réduit l'activité neuronale.

Bien que la tDCS soit encore une forme expérimentale de stimulation cérébrale, elle présente potentiellement plusieurs avantages par rapport aux autres techniques de stimulation cérébrale. Il est bon marché, non invasif, indolore et sûr. Il est également facile à administrer et l'équipement est facilement portable.

Plusieurs études suggèrent qu'il peut être un outil précieux pour le traitement de troubles neuropsychiatriques tels que la dépression, l'anxiété, la maladie de Parkinson et la douleur chronique. La recherche a également démontré une amélioration cognitive chez certains patients sous tDCS. Actuellement, tDCS n'est pas un traitement approuvé par la FDA.

•   Regarder cette vidéo de “PBS Newshour” sur les dispositifs Soterix Medical tDCSs
(en anglais seulement)

Comment un courant électrique doux peut améliorer un esprit apathique ?

Sa procédure est approuvée par Santé Canada

Au Centre de Neurothérapie de Montréal, Nous utilisons divers type de stimulation cérébrale non-invasive en combinaison avec une formation spécifique:
  • Stimulation magnétique transcrânienne répétitive (SMTr) - Approuvé Santé Canada
  • Neuromodulation non invasive du nerf crânien (CN-NINM) – Utilisation en investigation
  • Stimulation transcrânienne à courant direct (tDCS) - Approuvé Santé Canada
  • Stimulation non invasive du nerf vagal (VNS)- Utilisation en investigation
  • Stimulation non invasive de la moelle épinière - Utilisation en investigation
neuromodulation neuron

Stimulation magnétique transcrânienne

Stimulation magnétique transcrânienne répétitive (SMTr)

SMTr est une procédure dans laquelle l'activité électrique cérébrale est influencée par un champ magnétique pulsé. Le champ magnétique est généré en faisant passer de courtes impulsions de courant à travers une bobine de la figure 8. Cette bobine est enveloppée dans le plastique et est tenue près du cuir chevelu de sorte que le champ magnétique puisse être focalisé sur des secteurs spécifiques du cortex, ou de la surface, du cerveau.

STMr est approuvé par la FDA et Santé Canada pour une utilisation clinique.

Le champ magnétique qui est généré dans SMTr peut pénétrer le cuir chevelu et le crâne en toute sécurité et sans douleur pour induire un courant dans des régions spécifiques du cerveau. Il est appelé répétitif SMT, ou SMTr, parce que la stimulation magnétique est livré à intervalles réguliers.

Voir cette vidéo sur SMTr from Boston University
(en anglais seulement)



De nombreux aspects de la SMTr, appelés paramètres de stimulation, peuvent être modifiés. La capacité de modifier les paramètres tout en ciblant directement des zones cérébrales spécifiques suggère que la SMTr a un potentiel thérapeutique précieux.

Cela signifie que la délivrance de la thérapie par SMTr peut être personnalisée pour chaque patient. Il suggère également que la SMTr peut être utilisée pour induire certains effets souhaités dans le cerveau (c'est-à-dire des effets excitateurs ou inhibiteurs) qui se sont révélés prometteurs pour le traitement de diverses affections ou maladies telles que:
  • Dépression
  • Anxiété
  • Acouphène
  • Les symptômes post-commotion
  • Trouble de stress post-traumatique (TSPT - “PTSD”)
  • Douleur neuropathique

neuromodulation neck rtmsLe correcteur portable d'activité du Système Nerveux Sympathique (SYMPATHOCOR) est un générateur d'impulsions électriques qui délivre un champ spatialement distribué d’impulsions de courant contrôlées dans le cou (Kublanov V.S., 2008).

neuromodulation neck rtms device
La technologie SYMPATHOCORRECTION est une méthode de la correction dynamique de l'activité du système nerveux sympathique utilisé pour la neuro-stimulation du cou dans les limites du "corridor homéostatique", en vertu de laquelle la réglementation végétative n'est pas violée (Kublanov V.S., Danilova I.G., Goette I.F., et al., 2010).

Publications sur la SMTr pour les médecins

SMTr Publication en anglais

  1. Bickford RG, Guidi M, Fortesque P, Swenson M. Magnetic stimulation of human peripheral nerve and brain: response enhancement by combined magnetoelectrical technique. Neurosurgery. 1987;20(1):110-6.
  2. Pascual-Leone A, Rubio B, Pallardo F, Catala MD. Rapid-rate transcranial magnetic stimulation of left dorsolateral prefrontal cortex in drug-resistant depression. Lancet. 1996;348(9022):233-7.
  3. Fava M. Diagnosis and definition of treatment-resistant depression. Biol Psychiatry. 2003;53(8):649-59.
  4. Patten SB, Wang JL, Williams JV, Currie S, Beck CA, Maxwell CJ, et al. Descriptive epidemiology of major depression in Canada. Can J Psychiatry. 2006;51(2):84-90.
  5. Kessler RC, Berglund P, Demler O, Jin R, Koretz D, Merikangas KR, et al. The epidemiology of major depressive disorder: results from the National Comorbidity Survey Replication (NCS-R). JAMA. 2003;289(23):3095-105.
  6. Trivedi MH, Rush AJ, Wisniewski SR, Nierenberg AA, Warden D, Ritz L, et al. Evaluation of outcomes with citalopram for depression using measurement-based care in STAR*D: implications for clinical practice. Am J Psychiatry. 2006;163(1):28-40.
  7. Nemeroff CB. Prevalence and management of treatment-resistant depression. J Clin Psychiatry. 2007;68(Suppl 8):17-25.
  8. Wassermann EM, Zimmermann T. Transcranial magnetic brain stimulation: therapeutic promises and scientific gaps. Pharmacol Ther. 2012;133(1):98-107.
  9. Rossi S, Hallett M, Rossini PM, Pascual-Leone A, Safety of TMSCG. Safety, ethical considerations, and application guidelines for the use of transcranial magnetic stimulation in clinical practice and research. Clin Neurophysiol. 2009;120(12):2008-39.
  10. Wassermann EM. Risk and safety of repetitive transcranial magnetic stimulation: report and suggested guidelines from the International Workshop on the Safety of Repetitive Transcranial Magnetic Stimulation, June 5-7, 1996. Electroencephalogr Clin Neurophysiol. 1998;108(1):1-16.
  11. Lefaucheur JP, Andre-Obadia N, Poulet E, Devanne H, Haffen E, Londero A, et al. [French guidelines on the use of repetitive transcranial magnetic stimulation (rTMS): safety and therapeutic indications]. Neurophysiol Clin. 2011;41(5-6):221-95.
  12. Enns MW, Reiss JP. Electroconvulsive therapy. Ottawa, ON [Internet]. Canadian Psychiatric Association; 2001 [cited 2015 April 9]. Available from: https://ww1.cpa-apc.org/Publications/Position_Papers/Therapy.asp
  13. Nahas Z, Lomarev M, Roberts DR, Shastri A, Lorberbaum JP, Teneback C, et al. Unilateral left prefrontal transcranial magnetic stimulation (TMS) produces intensity-dependent bilateral effects as measured by interleaved BOLD fMRI. Biol Psychiatry. 2001;50(9):712-20.
  14. Cusin C, Yang H, Yeung A, Fava M. Rating scales for depression. In: Baer L, Blais MA, editors. Handbook of clinical rating scales and assessment in psychiatry and mental health. Boston (MA): Humana Press; 2010. p. 7-35.
  15. Mogg A, Pluck G, Eranti SV, Landau S, Purvis R, Brown RG, et al. A randomized controlled trial with 4-month follow-up of adjunctive repetitive transcranial magnetic stimulation of the left prefrontal cortex for depression. Psychol Med. 2008;38(3):323-33.
  16. McIntyre RS, Konarski JZ, Mancini DA, Fulton KA, Parikh SV, Grigoriadis S, et al. Measuring the severity of depression and remission in primary care: validation of the HAMD-7 scale. CMAJ. 2005;173(11):1327-34.
  17. Higgins JP, Thompson SG, Deeks JJ, Altman DG. Measuring inconsistency in meta-analyses. BMJ. 2003;327(7414):557-60.
  18. Guyatt GH, Oxman AD, Schunemann HJ, Tugwell P, Knottnerus A. GRADE guidelines: a new series of articles in the Journal of Clinical Epidemiology. J Clin Epidemiol. 2011;64(4):380-2.
  19. Padberg F, Zwanzger P, Keck ME, Kathmann N, Mikhaiel P, Ella R, et al. Repetitive transcranial magnetic stimulation (rTMS) in major depression: relation between efficacy and stimulation intensity. Neuropsychopharmacology. 2002;27(4):638-45.
  20. Rosa MA, Gattaz WF, Pascual-Leone A, Fregni F, Rosa MO, Rumi DO, et al. Comparison of repetitive transcranial magnetic stimulation and electroconvulsive therapy in unipolar non-psychotic refractory depression: a randomized, single-blind study. Int J Neuropsychopharmacol. 2006;9(6):667-76.
  21. Stern WM, Tormos JM, Press DZ, Pearlman C, Pascual-Leone A. Antidepressant effects of high and low frequency repetitive transcranial magnetic stimulation to the dorsolateral prefrontal cortex: a double-blind, randomized, placebo-controlled trial. J Neuropsychiatry Clin Neurosci. 2007;19(2):179-86.
  22. Blumberger DM, Mulsant BH, Fitzgerald PB, Rajji TK, Ravindran AV, Young LT, et al. A randomized double-blind sham-controlled comparison of unilateral and bilateral repetitive transcranial magnetic stimulation for treatment-resistant major depression. World J Biol Psychiatry. 2012;13(6):423-35.
  23. Fitzgerald PB, Brown TL, Marston NA, Daskalakis ZJ, De Castella A, Kulkarni J. Transcranial magnetic stimulation in the treatment of depression: a double-blind, placebo-controlled trial. Arch Gen Psychiatry. 2003;60(10):1002-8.
  24. Hoppner J, Schulz M, Irmisch G, Mau R, Schlafke D, Richter J. Antidepressant efficacy of two different rTMS procedures. High frequency over left versus low frequency over right prefrontal cortex compared with sham stimulation. Eur Arch Psychiatry Clin Neurosci. 2003;253(2):103-9.
  25. Mosimann UP, Schmitt W, Greenberg BD, Kosel M, Muri RM, Berkhoff M, et al. Repetitive transcranial magnetic stimulation: a putative add-on treatment for major depression in elderly patients. Psychiatry Res. 2004;126(2):123-33.
  26. Avery DH, Holtzheimer PE, 3rd, Fawaz W, Russo J, Neumaier J, Dunner DL, et al. A controlled study of repetitive transcranial magnetic stimulation in medication-resistant major depression. Biol Psychiatry. 2006;59(2):187-94.
  27. George MS, Lisanby SH, Avery D, McDonald WM, Durkalski V, Pavlicova M, et al. Daily left prefrontal transcranial magnetic stimulation therapy for major depressive disorder: a sham-controlled randomized trial. Arch Gen Psychiatry. 2010;67(5):507-16.
  28. Loo C, Mitchell P, Sachdev P, McDarmont B, Parker G, Gandevia S. Double-blind controlled investigation of transcranial magnetic stimulation for the treatment of resistant major depression. Am J Psychiatry. 1999;156(6):946-8.
  29. Loo CK, Mitchell PB, McFarquhar TF, Malhi GS, Sachdev PS. A sham-controlled trial of the efficacy and safety of twice-daily rTMS in major depression. Psychol Med. 2007;37(3):341-9.
  30. O'Reardon JP, Solvason HB, Janicak PG, Sampson S, Isenberg KE, Nahas Z, et al. Efficacy and safety of transcranial magnetic stimulation in the acute treatment of major depression: a multisite randomized controlled trial. Biol Psychiatry. 2007;62(11):1208-16.
  31. Bakim B, Uzon UE, Karamustafalioglu O, Ozcelik B, Alpak G, Tankaya O, et al. The combination of antidepressant drug therapy and high frequency repetitive transcranial magnetic stimulation in medication-resistant depression. Klin Psikofarmakol B. 2012;22(3):244-53.
  32. Su TP, Huang CC, Wei IH. Add-on rTMS for medication-resistant depression: a randomized, double-blind, sham-controlled trial in Chinese patients. J Clin Psychiatry. 2005;66(7):930-7
  33. Berman RM, Narasimhan M, Sanacora G, Miano AP, Hoffman RE, Hu XS, et al. A randomized clinical trial of repetitive transcranial magnetic stimulation in the treatment of major depression. Biol Psychiatry. 2000;47(4):332-7.
  34. Boutros NN, Gueorguieva R, Hoffman RE, Oren DA, Feingold A, Berman RM. Lack of a therapeutic effect of a 2-week sub-threshold transcranial magnetic stimulation course for treatment-resistant depression. Psychiatry Res. 2002;113(3):245-54.
  35. Bretlau LG, Lunde M, Lindberg L, Unden M, Dissing S, Bech P. Repetitive transcranial magnetic stimulation (rTMS) in combination with escitalopram in patients with treatment-resistant major depression: a double-blind, randomised, sham-controlled trial. Pharmacopsychiatry. 2008;41(2):41-7.
  36. Garcia-Toro M, Mayol A, Arnillas H, Capllonch I, Ibarra O, Crespi M, et al. Modest adjunctive benefit with transcranial magnetic stimulation in medication-resistant depression. J Affect Disord. 2001;64(2-3):271-5.
  37. Triggs WJ, Ricciuti N, Ward HE, Cheng J, Bowers D, Goodman WK, et al. Right and left dorsolateral pre-frontal rTMS treatment of refractory depression: a randomized, sham-controlled trial. Psychiatry Res. 2010;178(3):467-74.
  38. Holtzheimer PE, 3rd, Russo J, Claypoole KH, Roy-Byrne P, Avery DH. Shorter duration of depressive episode may predict response to repetitive transcranial magnetic stimulation. Depress Anxiety. 2004;19(1):24-30.
  39. Chen SJ, Chang CH, Tsai HC, Chen ST, Lin C. Superior antidepressant effect occurring 1 month after rTMS: add-on rTMS for subjects with medication-resistant depression. Neuropsychiatr Dis Treat. 2013;9:397-401.
  40.  Fitzgerald PB, Hoy KE, Herring SE, McQueen S, Peachey AV, Segrave RA, et al. A double blind randomized trial of unilateral left and bilateral prefrontal cortex transcranial magnetic stimulation in treatment resistant major depression. J Affect Disord. 2012;139(2):193-8.
  41. Avery DH, Claypoole K, Robinson L, Neumaier JF, Dunner DL, Scheele L, et al. Repetitive transcranial magnetic stimulation in the treatment of medication-resistant depression: preliminary data. J Nerv Ment Dis. 1999;187(2):114-7.
  42. Cuijpers P, Sijbrandij M, Koole SL, Andersson G, Beekman AT, Reynolds CF, 3rd. Adding psychotherapy to antidepressant medication in depression and anxiety disorders: a meta-analysis. World Psychiatry. 2014;13(1):56-67.
  43. Eranti S, Mogg A, Pluck G, Landau S, Purvis R, Brown RG, et al. A randomized, controlled trial with 6-month follow-up of repetitive transcranial magnetic stimulation and electroconvulsive therapy for severe depression. Am J Psychiatry. 2007;164(1):73-81.
  44.  Grunhaus L, Dannon PN, Schreiber S, Dolberg OH, Amiaz R, Ziv R, et al. Repetitive transcranial magnetic stimulation is as effective as electroconvulsive therapy in the treatment of nondelusional major depressive disorder: an open study. Biol Psychiatry. 2000;47(4):314-24.
  45. Grunhaus L, Schreiber S, Dolberg OT, Polak D, Dannon PN. A randomized controlled comparison of electroconvulsive therapy and repetitive transcranial magnetic stimulation in severe and resistant nonpsychotic major depression. Biol Psychiatry. 2003;53(4):324-31.
  46. Keshtkar M, Ghanizadeh A, Firoozabadi A. Repetitive transcranial magnetic stimulation versus electroconvulsive therapy for the treatment of major depressive disorder, a randomized controlled clinical trial. J ECT. 2011;27(4):310-4.
  47. Pridmore S, Bruno R, Turnier-Shea Y, Reid P, Rybak M. Comparison of unlimited numbers of rapid transcranial magnetic stimulation (rTMS) and ECT treatment sessions in major depressive episode. Int J Neuropsychopharmacol. 2000;3(2):129-34
  48. Dannon PN, Dolberg OT, Schreiber S, Grunhaus L. Three and six-month outcome following courses of either ECT or rTMS in a population of severely depressed individuals--preliminary report. Biol Psychiatry. 2002;51(8):687-90.
  49. Schutter DJ. Antidepressant efficacy of high-frequency transcranial magnetic stimulation over the left dorsolateral prefrontal cortex in double-blind sham-controlled designs: a meta-analysis. Psychol Med. 2009;39(1):65-75.
  50. Lam RW, Chan P, Wilkins-Ho M, Yatham LN. Repetitive transcranial magnetic stimulation for treatment-resistant depression: a systematic review and metaanalysis. Can J Psychiatry. 2008;53(9):621-31.
  51. Couturier JL. Efficacy of rapid-rate repetitive transcranial magnetic stimulation in the treatment of depression: a systematic review and meta-analysis. J Psychiatry Neurosci. 2005;30(2):83-90.
  52. Berlim MT, van den Eynde F, Tovar-Perdomo S, Daskalakis ZJ. Response, remission and drop-out rates following high-frequency repetitive transcranial magnetic stimulation (rTMS) for treating major depression: a systematic review and meta-analysis of randomized, double-blind and sham-controlled trials. Psychol Med. 2014;44(2):225-39.
  53. Berlim MT, Van den Eynde F, Daskalakis ZJ. Efficacy and acceptability of high frequency repetitive transcranial magnetic stimulation (rTMS) versus electroconvulsive therapy (ECT) for major depression: a systematic review and meta-analysis of randomized trials. Depress Anxiety. 2013;30(7):614-23.
  54. Kedzior KK, Reitz SK, Azorina V, Loo C. Durability OF the antidepressant effect of the high-frequency repetitive transcranial magnetic stimulation (rTMS) In the absence of maintenance treatment in major depression: a systematic review and meta-analysis of 16 double-blind, randomized, sham-controlled trials. Depress Anxiety. 2015;32(3):193-203.
  55. Nahas Z, Li X, Kozel FA, Mirzki D, Memon M, Miller K, et al. Safety and benefits of distance-adjusted prefrontal transcranial magnetic stimulation in depressed patients 55-75 years of age: a pilot study. Depress Anxiety. 2004;19(4):249-56.
  56. Daskalakis ZJ, Levinson AJ, Fitzgerald PB. Repetitive transcranial magnetic stimulation for major depressive disorder: a review. Can J Psychiatry. 2008;53(9):555-66.
  57. Fregni F, Marcolin MA, Myczkowski M, Amiaz R, Hasey G, Rumi DO, et al. Predictors of antidepressant response in clinical trials of transcranial magnetic stimulation. Int J Neuropsychopharmacol. 2006;9(6):641-54.



Stimulation non invasive de la moelle épinière
neuromodulation spinal

Une nouvelle technique appelée stimulation trans-cutanée


L'appareil aide à restaurer une fonction physiologique optimale chez les personnes souffrant de paralysie due à une blessure ou à une maladie. Nous y parvenons en permettant la réactivation de circuits neuronaux endommagés et dormants par la neuromodulation de la moelle épinière. La méthode que nous utilisons est d'appliquer notre technologie de stimulateur au-dessous du niveau de la lésion ciblant les connexions et voies neuronales avec des paramètres de stimulation pré-déterminés permettant à la moelle épinière de se réveiller et de lui rappeler ce qu'elle est supposée de faire.

Cet appareil est utilisé uniquement pour la recherche

Plus d’infos (en anglais seulement) sur les Technologies de Neuro-réhabilitation

Hémoencéphalographie passive infrarouge (pIR HEG)

Hémoencéphalographie passive infrarouge (pIR HEG) ?

Hémoencéphalographie passive infrarouge Fait référence à une variante de cette technique. Il utilise des signaux physiologiques du cerveau, mais ces signaux sont basés sur la production thermique, résultant des changements dans la dynamique du flux sanguin et le métabolisme cellulaire.

Comment fonctionne le pIR-HEG Neurofeedback ?

Le flux sanguin augmente au niveau du cortex préfrontal avec une activité cérébrale attentionnelle. En atteignant l'attention focalisée avec un corps et un esprit détendus, le participant de neurofeedback peut manipuler la lecture du capteur d'ordinateur qui mesure le flux sanguin. Le stagiaire apprend comment augmenter l'activation des activités importantes du cerveau et peut éventuellement reprogrammer le cerveau pour mieux performer.

Le procédé de (pIR HEG) est simple à apprendre et souvent agréable.


•   En voir plus sur ce vidéo (Anglais seulement...)—>



En savoir plus…
 
Si vous avez des questions ou si vous souhaitez planifier une visite.

  Contactez-nous

Découvrez comment le Centre de Neurothérapie de Montréal peut vous aider !

Ou par téléphone —

(514) 481-7867



Cliquez sur les onglets suivants pour consulter
INFORMATIONS GÉNÉRALES

Neuromodulation Informations Générales

• Bientôt en ligne......

VIDÉOS - MÉDIAS

Neuromodulation Vidéos

• Bientôt en ligne......

LITTÉRATURE - RECHERCHE

Neuromodulation Littérature

Bibliographie pour les médecins sur tDCS — (Anglais)

tDCS for Fibromyalgia

tdcs-fibromyalgia

tDCS for Other Pain

LIENS & RÉFÉRENCES

Neuromodulation Liens & Références

Références

PUBMED - Un service de “U.S. National Library of Medicine” - (Anglais seulement...)

Un service de l’U.S. National Library of Medicine” qui comprend plus de 17 millions de citations de MEDLINE
et d'autres revues de sciences de la vie avec des articles biomédicaux débutant dans les années 1950.

PubMed comprend des liens vers des articles en texte intégral et d'autres ressources connexes.
(En anglais seulement)

Lignes directrices françaises sur l'utilisation de la stimulation magnétique transcrânienne répétitive - (Anglais seulement...)

Lignes directrices françaises sur l'utilisation de la stimulation magnétique transcrânienne répétitive (SMTr)
— Sécurité et indications thérapeutiques.

(En anglais seulement)


I think we're all fascinated and a little mystified by how the brain works. One of the most mysterious of the physical sciences is neurological science. 

De : Alexis Denisof
Améliorer la stimulation cérébrale et la rééducation neuromusculaire et cognitive
Notre Équipe hautement qualifiée a utilisé les dernières technologies et les dernières recherches médicales éprouvées ...

Contacts & Emplacement

Heures d’ouverture

Lundi au Vendredi: 9 AM – 5 PM
Samedi: 9 AM – 3 PM
Dimanche: Fermé

Renseignements généraux

Tél.: (514) 481-7867
Sans Frais: 1 866.331-3431
Couriel:
Téléc.: (514) 933-6318 

Trouvez Nous !

3400 Jean-Talon Ouest,
Suite 100 Montréal, QC
H3R 2E8


metro   bus  handicap

Carte Google

Carte Google

Voir la carte Google

Contacts & Emplacement

Heures d’ouverture

Lundi au Vendredi: 9 AM – 5 PM
Samedi: 9 AM – 3 PM
Dimanche: Fermé

Renseignements généraux

Tél.: (514) 481-7867
Sans Frais: 1 866.331-3431
Couriel:
Téléc.: (514) 933-6318 

Trouvez Nous !

3400 Jean-Talon Ouest,
Suite 100 Montréal, QC
H3R 2E8


metro   bus  handicap

Carte Google

Questions ?
Neurotherapie Montréal
FORMULAIRE CONTACT RAPIDE !

1000 caractères restants
Notre téléphone : (514) 481-7867